Le (mystérieux) cas de l'imprimé moustache.

Marque et Modèle : "Cami" de Pauline Alice déjà réalisée ici et retravaillée pour en faire un chemisier
Taille : plutôt 40
Métrage et Fourniture:
- 135 cm (par 140) de tissu à moustaches acheté à Mondial Tissus
- boutons

Parlons, du mystérieux cas de l'imprimé moustache :)
Tout le mystère réside dans le : Pourquoi j'ai acheté ce tissu ?

chemisier Moustaches avec gilet
Chemisier Moustaches en conditions réelles de portabilité

J'ai acheté ce tissu lors de ma première virée à Mondial Tissus, il y 1 an et demi, quand j'habitais encore Mulhouse. Je venais de découvrir la couture en autonomie :)
Il y a un an et demi, c'était la mode des moustaches. Enfin des imprimés moustaches, lunettes, tout ça tout ça. On en trouvait partout. Et bien moi, qui n'avait jamais eu de tels imprimés dans mon armoire j'ai craqué (en même temps c'était ma première virée dans un magasin de tissus en tant que jeune couturière, et ça n'a pas été la virée la plus "safe" pour mon porte-monnaie (mais les virées dans les magasins de tissus ont-elles été un jour "safe" pour les porte-monnaies?)).

Présentation du chemisier moustache

Et ensuite.. avec le butin de cette virée, j'ai fait 2 shorts Châtaigne (mes toutes premières cousettes). Et le reste... a commencé à constituer mon stock de tissus.
Aujourd'hui, un an et demi après et 2 déménagements, mon stock à la taille d'un buffet (plein !).
Des Forces extérieures et persuasives (totalement indépendantes de ma volonté, mais malheureuseument pleines de bon sens) me poussent à diminuer mon stock (avant de le reconstituer).

Zoom sur le chemisier

Donc je me suis attelée à la tâche de faire tous les vêtements que j'avais prévus lors de l'achat des tissus. Dans les cas (comme celui-ci) où je ne sais plus pourquoi j'ai acheté ce tissu, j'en fais ce que je veux. Je l'ai utilisé pour une expérimentation !

Chemisier de dos

Je viens de finir une Cami Dress (la troisième) (oui oui je vais vous la montrer mais je ne l'ai pas encore portée (donc elle n'est pas encore vraiment approuvée), je n'ai pas encore décidé si je changeais les jupes ou pas. C'est en réflexion intense...). Bref je viens de finir ma troisième Cami, et avec les petites modifications de rallongement du buste, je trouvais que le corsage était parfait. Je suis partie de cette base pour en faire une chemise. et voilà ce que ça donne !

Chemisier rentré dans le pantalon

Je vous avoue, j'ai eu de gros doutes sur l'imprimé lors de l'essayage.
On m'a proposé d'ouvrir un restaurant de burger.
Je me dis qu'il y a peut être une raison si je n'ai pas ce type d'imprimés dans mon armoire. Mais je me dis aussi que la couture c'est fait pour faire des expérimentations aussi bien sur les formes que sur les imprimés :)

Chemisier rentré dans le pantalon

Bref, j'ai levé le doute avec une demande express sur Instagram, on m'a assuré que c'était office-compatible (merci pour vos retours !). Du coup, ni une ni deux, je l'ai portée le lendemain au bureau. Aucun souci à noter, en plus je la trouve hyper confortable. Elle est ajustée à la poitrine, mais pas trop au corps. Je reste libre de mes mouvements sans qu'on ait l'impression que j'ai des épaules de camionneur. Si je la rentre dans un pantalon, elle a un petit effet blousant (on m'a dit que ça faisait encore plus working girl ^^).

Assise en boule sur un rocher
Conditions réelles de portabilité : même roulée en boule ça marche

Pour la faire, comme je vous le disais, j'ai repris le corsage de la cami dress et j'ai un peu bidouillé la fin pour avoir la forme d'une chemise. (Je pense vous expliquer comment j'ai procédé dans un prochain article :) )

oh il y a du soleil
Oh, mais il y a du soleil !

Donc récapitulons, les modifications :
- Corsage de la Cami Dress alongé de 4 cm.
- Partie basse en forme de chemise
- Col mao (soit que le pied de col)

Et sinon, je pense que la fin des pinces du devant peut être améliorée.

J'veux du soleil
Ouiii j'veux du soleil

Je suis très satisfaite de ce chemisier. J'en suis d'autant plus fière que c'est moi qui l'ai modifié pour avoir le résultat attendu :)

Saut de joie ! Youpi
Youupi !

Photos prises par a5e lors d'une ballade ventée à Brétignolles-sur-mer (85)

Pantalon #2 feuillage

Marque et Modèle : Mini patron de pantalon de la méthode Lutterlot : "La coupe d'or"
Taille : 38 (environ, puisque un pantalon avec cette méthode c'est le tour de hanches qui compte uniquement (donc 94))
Métrage et Fourniture:
- 1m20 (environ) d'un tissu bleu à fleurs de feuilles en coton avec un peu d'élastanne (je pense)
- une fermeture éclair,

Présentation du pantalon feuillage

2016 = (mon) année du pantalon !

Oui, rien que ça ! une grande décision n'est ce pas ? :)

Non, mais rassurrez vous, ce n'est pas non plus une déclaration de désamour et d'abandon des coutures de robes et de jupes (au contraire, j'en ai encore coupée une hier). Mais j'ai décidé de m'interresser sérieusement au cas du pantalon. Pourquoi ? Parce que robe + chaussures de sécurité : question style, on a connu mieux. Alors pantalon, finalement c'est bien.

Présentation du pantalon feuillage suite

Quand j'ai commencé la couture, j'ai littéralement redécouvert les robes. Les vraies robes, celles qui sont pratiques, celles qui ont des poches, celles qui te permettent de t'affirmer et d'avoir confiance en toi, et en aucun cas celles qui sont Trop. (trop étroites, trop habillées, trop quelque chose qui fait que tu ne peux pas la porter au quotidien). Bref, je me suis mise à coudre des robes, conséquence de quoi je me suis mise à porter des robes et j'ai adoré !!! Du coup, j'ai un peu délaissé les pantalons (même carrément) pour ne porter que des robes, jupes, shorts et pleins de collants.

Photo prise sur un mur bain de soleil

Mais aujourd'hui le pantalon revient en force ! Premièrement, vous l'aurez compris parce que lui aussi est pratique. Deuxièmement, parce qu'il parait que c'est une pièce technique, couturistiquement parlant, et ça c'est intérressant.

détail des poches

Donc voilà je me suis lancée dans la couture d'un pantalon. C'est mon deuxième de l'année, disons que c'est le pantalon de février. Mon inspiration vient des versions de la blogueuse House of Pinheiro du Ultimate Trousers de la marque Sew Over It. Et j'ai trouvé un patron (qui me semble) similaire dans les mini patrons de la methode Lutterlot. J'ai décidé de tenter avec cette ressource que j'avais sous la main qui m'évitait l'achat-impression-découpage-scotchage-décalquage du pdf.

Sur le sable à coté des vagues

Je crois que ce qui m'a plu dans ces versions c'est le tissu employé, oui, les grosses fleurs. Et j'avais un tissu avec des grosses fleurs/feuilles vertes que j'avais acheté chez Bennytex (qui à la base devait être destiné à une robe) mais dont la tenue correspondait très bien à la réalisation d'un pantalon.

On a le tissu, on a le patron, yapluka !

Prêt à me casser la figure sur les marches de bain de soleil

Avec les mini patrons, on commence par dessiner le patron à sa taille. Les mesures importantes sont pour un haut : le tour de poitrine, pour un bas : le tour de hanches. Tu plantes une épingle dans le mêtre ruban de la méthode et tu dessines les points au nombre de centimètres indiqués, ensuite tu relies tes points avec un pistolet et un perroquet. (C'est pas très clair ? Si ça vous interresse vous pouvez regarder cette vidéo d'explication très vintage.) Une fois le patron dessiné à mon tour de hanche, j'ai ajouté les marges de couture et après j'ai procédé comme pour le montage d'un pantalon normal. Ah oui, il faut préciser que les mini patrons fournissent que le patron, pas les explications. Donc c'est bien d'avoir un précis de couture pour avoir le détail des étapes. Moi ça m'a tout particulièrement servi pour le montage de ma première braguette à zip (parce que ça ne s'invente pas), et qu'il n'est pas prévu la sous patte de la braguette qui permet que le montage soit propre et confortable.

Présentation du pantalon assis

Je trouve que dans l'ensemble les mini patrons sont relativement basiques (c'est pas un mal, ça permet d'avoir une banque de basiques sous la main). Pour ce modèle, tout s'est bien passé. J'ai simplement repris les pinces du dos.

détails devants

Et je trouve qu'il tombe pas mal du tout !
Il est confortable. (D'ailleurs en parlant de ça, j'avais entoilé la ceinture et je l'ai désentoilée car elle était devenue trop rigide.) Il faut juste que je rajoute des passants pour pouvoir mettre une ceinture. et pour le prochain je remontrais les pièces du devant de 1,5 cm pour que la ceinture soit horizontale quand on le regarde de coté (actuellement ça penche un peu vers l'avant).
Ensuite il a des finitions au top !!! Toutes les marges sont surjettées (avec mon auto-cadeau de fin d'études en avance :)), et je me suis appliquée sur toutes les autres finitions.

marche dans le sable

Sinon, moi, j'aime bien l'imprimé de grosses feuilles, les mauvaises langues diront qu'il est parfait comme "camouflage dans la jungle amazonnienne" (certes). Les pires (des mauvaises langues) diront que l'on a évité de peu l'imprimé "cannabis" ! Effectivement, seulement si ça avait été le cas, il n'aurait pas été bureau-compatible et ça aurait été dommage :).

Et quelques photos de notre ballade.

la mer
les surfeurs
les oiseaux
la mer encore :)

Ici je porte avec un pull tricoté par ma mamie.
Les photos ont été prises par a5e et mes parents devant la plage à St Gilles Croix de Vie (85).

Mon premier pull : mon premier tricot

Marque et Modèle : Modèle 15 du catalogue Katia n°6 Automne-Hiver
Taille : 38-40
Métrage et Fourniture:
- 13 pelotes de la marque "Drops" coloris "ALASKA bleu nuit 15"

mon premier pull de face

Voici mon premier tricot, mon premier vrai tricot ! Autant vous dire que j'en suis super fière ;-)

Cet été à mon retour d'irlande, j'ai demandé à ma mamie de m'apprendre à tricoter. Elle m'a montré le point mousse, le jersey endroit et envers, et ensuite elle m'a dit : c'est bon tu sais tout ! Le reste est simplement une conjonction de ces points. Le reste comme elle dit ça avait l'air simple sous sees doigts mais pas sous les miens (en tout cas pas quand je m'exerçais sur la laine (alpaga glissante) que j'avais ramenée). Bref j'ai un peu insisté et j'ai fait un carré de jersey (super serré) dans l'idée de faire une écharpe, et... ça ne m'a pas vraiment plu. Les écharpes c'est pas vraiment mon truc, du moins pour l'instant. Tricoter un rectangle de longueur indéterminée, ça ne me motive vraiment pas.

premier pull vue de coté

Alors je me suis dis que j'allais me tricoter un pull. Le "Il Grande Favarito" était devenu un best seller et était conseillé pour les tricoteuses débutantes. J'ai acheté ma laine. J'ai été surprise lorsque je l'ai reçue parce que ça n'était pas vraiment la couleur que j'attendais (je conçois que cette couleur est très difficile à prendre en photo, mais bon). J'ai décidé tout de même de faire mon pull dans cette laine (j'ai tellement de bleu dans ma garde robe que j'allais trouver quelque chose à mettre avec). Je suis allée à la mercerie pour acheter des aiguilles circulaires, mais il n'y en avait plus, et puis en plus ma laine ne correspondait pas tout à fait à l'échantillon demandé, et puis finalement j'ai trouvé un modèle classique dans ce magazine (et puis plusieurs autres modèles me plaisaient bien également dedans) .

Zoom sur le devant du pull

Ainsi, je me suis lancée, mi octobre dans ce pull. J'ai appris à faire des côtes (oui c'est par là que l'on commence le pull). Le corps du pull est fait en jersey. J'ai appris les diminutions, les augmentations, le rabattage des mailles et le relevage des mailles pour l'encolure. Ça fait pas mal de choses tout de même. On peut conclure que ce projet a permis une progression fulgurante ! Vous me direz, ce n'est pas difficile de progresser quand on part de zéro .. Certes, mais tout de même je suis fière de moi :)

Dos du pull

J'ai fait ce pull en 3 semaines environ. (Rassurez vous, je n'ai pas une mémoire d'éléphant, j'ai simplement Instagram (où vous pouvez me retrouver : @mllecarnot) qui me permet de savoir quand je commence et termine un projet). J'avoue j'ai pas mal tricoté pendant ce temps là, (même à l'école pendant les TP quand mes calculs de modélisation tournaient). En fait, à cette époque là je préparais le Congrès Industriel de l'UTBM (je vais vous faire un article sur cet évènement que j'ai organisé, parce que mine de rien c'est un gros projet ça aussi). Et cette préparation demandait pas mal d'énergie, (+ les cours), je rentrais plutôt lessivée, donc le tricot correspondait mieux à mon état d'esprit (= mon état de fatigue) que la couture. Ajoutons à ça que quand j'étais pas fatiguée, j'étais motivée par ce que ça avançait bien. Cela eut pour conséquence que j'ai fini ce pull avant les vacances de la Toussaint, c'est à dire avant le Grand Froid. Et ça c'est cool parce que je l'ai porté touuuut l'hiver (et maintenant encore, puisque l'hiver n'est pas du tout fini).

pull vue de face
un autre projet se cache sur cette photo ;)

Juste un truc, un pull à manches 3/4 ...C'est très joli (je conçois), mais y'a pas comme un problème pour vous ? Parce que, le quart où il n'y a pas de manche, bah, on a froid aux avant-bras. Alors on ne m'y reprendra plus, mes prochains pulls auront des manches Longues !

Vue de Belfort depuis le haut du fort
J'aime beaucoup cette vue de Belfort (prise depuis le haut du fort) on a l'impression que la ville est faite de maisons de poupées.

PS : Pourquoi ai-je mis autant de temps à vous présenter ce pull que j'adore ? Aucune idée, enfin maintenant c'est fait :)

Photos prises par a5e, sur la plateforme panoramique au dessus du fort de Belfort (90)