La roble agla-gala-gla

BONNE ANNÉE 2016 !

Marque et Modèle : "Gathered Sundress" de Pattern Runway, modification de la jupe
Taille : 38
Métrage et Fourniture:
- 3m (environ peut être un peu moins) d'un tissu bleu marine (aucune idée de la composition),
- 1m (peut être un peu moins) de coton gratté pour la doublure du corps,
- une longue fermeture éclair,

robe devant la pancarte de la Gallerie Lafayette

Cette robe c'est ma robe de gala. Ou plutôt c'est la robe que j'ai confectionnée pour cette occasion. Le thème de cette année était "Les années 20". J'adore ce thème, mais ce n'est quand même pas le style que je porte tous les jours. Et puis si je me faisais une robe dans ce style je veux des franges sur toute ma robe et je n'ai pas de ruban frangé dans mon stock. (un jour peut-être : affaire à suivre).

Mes exigences pour cette robe étaient :
- une robe confortable
- que je puisse reporter en dehors d'un gala, (mais qui fasse quand même fête...)
- et condition supplémentaire : une robe faite avec que les fournitures de mon stock.

robe de face

Oui, je viens de faire l'inventaire de mon stock et j'ai malgré tout beaucoup de tissus. Certains ont des projets qui leur sont destinés (il me manque juste du temps en somme), d'autres ils en avaient quand je les ai achetés mais il semblerait que j'ai oublié ou qu'ils ne conviennent plus à ce que je veux, ceux là, il leurs faut de nouveaux projets.

J'ai fait le choix du modèle de cette robe quand j'ai vu la Reglisse de Deer&Doe avec une jupe assymétrique de Quand le chat n'est pas là. Une jupe assymétrique ça fait fête !!! Pour le buste, j'ai choisi le patron de la "Gathered Sundress" de Pattern Runway que j'ai déjà fait sur ma robe grecque. Donc j'ai repris les ajustements que j'avais déjà fait (resserrement du buste), et je l'ai allongée d'au moins 3 cm. J'ai tracé la jupe selon le tuto de Deer&Doe.

robe de face

Pour le choix du tissu : j'avais ce tissu bleu dans mon stock depuis au moins un an (il doit faire partie des premiers tissus que j'ai achetés à Tissu Eco), il n'avait pas vraiment de projet qui lui était destiné. Et il est relativement lourd, je comptais dessus pour un beau tombé de la jupe cercle (et je trouve que c'est réussi ;) ).

la jupe tourne !

Allez hop ! J'avais toutes mes idées en tête et je mis suis mise le 11 novembre. Décalcage, découpage, couture ! J'ai fini le corps de la robe dans la journée. Simplement voilà, ce tissu a un beau tombé mais alors il n'est pas du tout agréable au contact direct de la peau.

l'ampleur de la jupe

Il me fallait une doublure, sauf que le 11 novembre touche à sa fin. Mais le souci c'est que dans la semaine qui suit, le jeudi il y a le Congrès Industriel. Le Congrès Industriel c'est le forum Entreprises-Etudiants de l'UTBM (l'école où je suis), et c'est moi qui l'ai organisé avec toute une équipe ! (je reviendrais dessus dans un prochain article). Donc la semaine en question n'est pas du tout de tout repos.

Autant vous dire que j'étais crevée et quand j'ai fini ma robe le vendredi soir (tard) je ne tennais plus vraiment debout. Donc il ne faut pas regarder la doublure de trop près. Le montage, ça ne va pas du tout ! Je pense que je vais la démonter et la remonter tranquillement. (ça me fera un entrainement, parce que là j'ai un peu galéré. J'ai commencé par coudre toute ma doublure en m'appliquant. Ah ! elle était super bien posée, mais on ne pouvait plus la retourner --'... Bref, j'ai des trucs à revoir sur ce point là).

robe de face

J'ai l'ai porté le soir du Gala ! (j'étais très fière de moi, mine de rien). D'ailleurs j'ai rencontré, une belladone. Je suis allée la voir, en lui disant cash : "Dis c'est pas une belladone de Deer&Doe que tu portes ? C'est toi qui l'a fait ???". C'était une ancienne de l'UTBM, du coup, on a parlé couture bien sur, de l'UTBM et un peu de tout :)

(Je n'ai pas de photos du gala, les photos où j'étais présente ont disparues dans un vide intersidéral. L'équipe du gala espère qu'elles réapparaitront un jour.)

de profil

Donc pendant les vacances de Noël, je suis montée à Paris. Et j'ai décidé de porter ma robe, je me disais que ça pourrait être l'occasion de belles photos. On est monté tout en haut des galeries Lafayette. Il y a une terrasse panoramique qui offre une superbe vue sur Paris. Et puis il y a cette pancarte immense ! C'était l'occasion :) Lorsque ma maman a commencé à prendre des photos, des gens présents sur la terrasse ont du penser qu'ils assistaient à une sorte de shooting. Je pense qu'ils ont vite compris que c'était amateur quand je me suis mise à courir pour "qu"il y ait du mouvement dans ma robe :)"

Robe qui court

Mine de rien, j'aime bien l'effet de cette robe. En plus, elle tourne !

Robe qui tourne

PS : C'est ma robe de gala et de premier de l'an (Rassurez-vous, je n'étais pas en bottes fourrées pour ces occasions) :-)

Voyage en Irlande (Wwoofing)

J'ai été choquée par les évènements de Paris d'il y a 10 jours, et puis les choses ont continué et se sont enchaînées, et j'ai enfin pris le temps de finir et de partager avec vous cet article commencé juste avant.

vue du bonnet à contrejour devant le soleil couchant
Voici le bonnet devant le coucher de soleil du ballon d'Alsace (on voit rien ;) c'est pour garder la surprise)

Marque et Modèle : "Baa-ble Hat" de Donna Smith
Métrage et Fournitures:
- 1 pelote verte un peu tweedée de couleurs orange et violette (totalement utilisée)
- 1 (et un peu plus) pelote bleue pour le ciel (reste de mon premier pull (teaser du prochain article tricot))
- 1/2 pelote de blanc (colori naturel je dirais)
- 1 tout petit peu de noir
- une paire d'aiguilles en 4,5 (j'ai tout tricoté en 4,5).

Ce projet tricot est ma participation au concours de Thread&Needles ayant pour thème "Au fil des voyages". Alors je vais débuter en vous présentant le voyage qui a inspiré ce projet. (Les détails sur le bonnet se trouvent à la fin).

Vue sur la campagne proche de Sligo
Le paysage dans le champ derrière ma première ferme (les vaches sont en contrebas)

Cet été je suis allée Wwoofer en Irlande (pour améliorer mon anglais).
Le Wwoof (pour : World Wide Opportunities on Organic Farms) est un mouvement qui permet à des volontaires d'aller aider des agriculteurs dans leurs travaux à la ferme en échange du gite et du couvert. Chaque ferme/jardin est différente et a son fonctionnement propre. Les tâches qui sont demandées aux volontaires varient selon les fermes et les besoins.

Ça a été pour moi une expérience géniale, j'ai pu rencontrer des vrais irlandais, mais aussi des volontaires du monde entier. J'ai été accueillie par 2 hôtes, le premier était proche de Sligo (Nord de la République d'Irlande) et à Bantry, proche de Cork (Sud de la République d'Irlande).

Je n'ai pas réellement visité l'Irlande, autrement dit je n'ai pas vu les lieux touristiques (il va falloir que j'y retourne). Mais j'ai vu les paysages aux alentours des fermes.

Vue sur la campagne proche de Sligo
Le paysage au-dessus de ma première ferme. On peut le voir ici, le paysage est "changeant" en Irlande
Bateau dans la baie de bantry et paysage avec une vache toute seule
Bateau dans la baie de Bantry et Paysage derrière ma deuxième ferme (avec une vache toute seule rejoignant son champ)

J'ai eu la chance d'être avec d'autres volontaires dans les fermes. L'une était espagnole, l'autre irlandaise; et la dernière que j'ai rencontrée était canadienne. On se partage le travail, et on peut discuter comme ça le temps passe plus vite (et mon anglais s'améliore).

Dans la première ferme, j'ai cotoyé des troupeaux. D'abord de vaches pour qu'elles rencontrent le vétérinaire. J'avais jamais vu de vaches aussi grosses de ma vie :) elles étaient pour la plupart enceintes (ce qui explique cela). Et dans l'ensemble, elles étaient plutôt calmes. (je suis désolée je n'ai pas de photos d'elles.)

moutons avant la tonte
Les moutons avant la tonte

Et puis ensuite les moutons. Ils avaient rendez-vous avez le tondeur. Mais avant ça il faut tous les rassembler dans un même endroit. Et les moutons, ils réfléchissent en groupe, si il y en a un qui est un peu plus hardi et qui ne va pas dans la direction que tu as décidée, tous les autres vont le suivre...
(Les moutons de Panurge n'est pas qu'une expression, c'est basé sur des faits réels, j'ai expérimenté). Donc on a regroupé les 40 moutons (et 20 agneaux) pour que seulement les moutons passent à la tonte.

moutons après la tonte
Un mouton après la tonte (ils ont sacrément maigri)

C'est assez impressionnant la tonte. Ce qui est bien dans ce procédé c'est que le mouton n'est pas blessé du tout, même au contraire ça leur fait du bien, parce que en plein été avec toute leur laine, ils ont carrément trop chaud.

Et puis ici, on a aussi jardiné dans le polytunnel les jours où il crachouinait trop.
Et j'ai fait quelque chose de typiquement irlandais, j'ai retourné la tourbe pour qu'elle sèche. La tourbe c'est leur combustible, ce qui leur permet de se chauffer toute l'année. Dans les fermes où j'étais si on ne fait pas de feu, on a pas d'eau chaude. Alors il faut faire attention à entretenir le feu le soir pour avoir de l'eau chaude le lendemain matin (après une douche froide on y pense plus facilement).

Champ de tourbe
Le champ de tourbe

La tourbe est extraite des tourbières par une machine. C'est la même machine qui étend la tourbe et en fait des petits rectangles, pour qu'elle sèche. Une fois sèche d'un côté, on la retourne pour qu'elle sèche d'un autre (on peut faire ça 4 fois pour les 4 faces des rectangles). Une fois complètement sèche, on en fait des petits "tipis" pour que les petits rectangles finissent définitivement de sécher et pour que la pluie ruisselle dessus et ne les imbibe plus d'eau. Quand ils sont parfaitement secs, on les ramasse et les stocke pour l'hiver.

On retourne la tourbe avec des gants. Et malgré cela si on ne se lave pas les mains immédiatement après avoir fini, un dépôt noir sèche et il est impossible de l'enlever (même avec du savon et en frottant très fort). Y'a plus qu'à attendre que la peau se renouvelle. (C'est impressionnant le pouvoir d'accroche et de pigmentation de la tourbe).

coquelicots
Coquelicots du jardin de ma deuxième ferme

Ma deuxième ferme était plutôt un jardin avec des animaux. Je veux dire par là qu'il n'y avait pas du tout de troupeau. Ici on avait des tâches journalières, le matin et le soir : nourrir les 2 moutons, les cochons, les poules, les chats et le chien, ouvrir (ou fermer) aux oies et aux poules, et s'occuper du jardin. Et nous avions différentes autres missions dans la journée.

Voici tous les animaux de la ferme :

Les animaux de la ferme
Les animaux de la ferme
Les cochons de la ferme
Un apparté spécial cochons, parce que "Mary" c'est le nom de la truie, était super gentille et très intelligente (elle savait ouvrir le loquet de son local si il n'était pas verrouillé par un mousqueton). Ses petits aussi étaient très intelligents, ils se faufilaient en dehors de leur local pour aller dormir dans la paille fraîche. :)

Pour les nouveautés culinaires dégustées : j'ai mangé pour la première fois des haricots "Heinz" au ketchup sucré, c'est pas mauvais du tout (mais c'est surprenant, à la première bouchée). Et j'ai goûté (et adoré) un carrot cake !

pendant le match de hurling
Pendant le match de hurling

J'ai vu un match de Hurling, un sport exclusivement irlandais. Je vais essayer de vous expliquer (moi on m'a dit c'est du quiddich avec des crosses, bon moi je trouve que c'est pas tout à fait ça) : c'est un sport où il y a 2 équipes (des joueurs et un goal), des cages et des poteaux (comme au rugby), chaque joueur à une sorte de crosse en forme de cuillère en bois géante (et plate), et il y a une balle (genre de la taille d'une balle de baseball). Les joueurs prennent la balle sur leur cuillère et ou tirent dedans ou courent avec (ce qui est une sorte d'exploit, vue de loin, ils défient les lois de la physique, mais il doit y avoir une technique :)). L'objectif est de passer la balle entre les poteaux ou dans la cage (ce qui rapporte plus de points).

Vous pouvez visionner cette vidéo pour voir en image ce que j'ai essayé d'expliquer. L'autre volontaire (canadienne) faisait des études d'infirmière et sa première réaction a été "mais combien de doigts sont cassés par match ?" Dans celui que l'on a vu aucun (mais ça aussi ça défie les lois physiques !) par contre 2 crosses ont été cassées, ils y vont pas molo les gars.

lancé d'une balle
Voici le lancé d'une balle, je vous assure c'est très technique

Comme vous pouvez le lire, j'ai découvert plein de choses durant ce voyage. Après ma rencontre avec les moutons, leur tonte dans la première ferme, j'ai appris dans la deuxième ferme à carder la laine.

Et puis revenue en France, j'ai demandé à ma mamie de m'apprendre à tricoter (jusqu'à ce moment là je ne faisais que crocheter). Et puis j'ai fait un pull. Et puis ce bonnet :) Qui avec ces petits moutons me rappelle l'Irlande à chaque fois que je le mets (soit presque chaque fois que je sors).

bonnet à moutons

Je l'ai réalisé durant les vacances de la Toussaint. Sachant que c'est mon deuxième tricot de ma vie, c'est donc la première fois que je faisais du jacquard. Je trouve que je m'en suis pas mal sortie du tout.

Au début mes moutons (les plus gros) gondolaient un petit peu, mais ils ont trouvé leur place (à plat) lors du blocage.

bonnet à moutons

Le patron que j'ai utilisé est le "baahble hat". C'est un patron gratuit créé par Donna Smith à l'occasion de la Shetland Wool Week. Je l'ai découvert dans le podcast des "Aiguilles du Nord". (Je trouve super cool que la communauté francophone de tricot soit tout autour du monde, ("les aiguilles du nord" sont implantées en Norvège)).

bonnet à moutons

Le seul changement que j'ai apporté au patron du bonnet est de commencer le ciel dès la fin de l'herbe. Cela est dû au fait que je n'avais plus de laine verte et qu'il devait encore y avoir 3 rangs de vert. Alors j'ai commencé le bleu. Ce qui fait que j'ai 3 laines durant le jacquard des moutons. Mais ça va je m'en suis sortie :p Donc si vous suivez (vraiment) le patron, normalement durant le jacquard il n'y a que deux laines qui se croisent. Donc elles s'enroulent entre elles mais ne font pas vraiment de noeuds (trois parfois ça fait des noeuds). Je pense que c'est un patron idéal pour commencer le jacquard (parole de grande débutante !).

bonnet à moutons

J'ai vraiment beaucoup aimé tricoter ce bonnet. C'est une première et excellente expérience en jacquard. Je pense que je recommencerai parce que contrairement à ce que l'on dit je ne trouve pas cela très difficile. C'est simplement du jersey où il faut changer de couleur au bon moment. Et puis le résultat est à la hauteur ! Je suis super fière de mon bonnet et je le suis encore plus quand les gens sont étonnés que ce soit moi qui l'ai réalisé.

bonnet à moutons

En bonus, parce que je les aime bien :)

coucher de soleil
Coucher de soleil vu du ballon d'Alsace (lors des photos du bonnet)

Deux goélands
Deux goélands pris lors de l'arrivée à Roscoff en ferry au moment du lever de soleil

Photos et vidéos d'Irlande prises à Sligo et Bantry durant mon voyage en Juillet
Photos du bonnet prises par a5e sur le Ballon d'Alsace (90)

La belladone à oiseaux

Marque et Modèle : "Belladone" de Deer&Doe avec patte de bouttonnage dans le dos
Taille : 38
Métrage et Fourniture:
- 2m (environ) d'une flanelle de coton (je pense) "fleurs et oiseaux" donnée par ma maman,
- 7 boutons jaunes,
- Biais jaune,
- Thermocollant.

Dos de la robe belladone
Je ne peux pas vous présenter ce projet sans vous raconter son histoire :)

Tout commence l'année dernière à mes débuts sérieux de couture. La robe belladone est un des patrons qui m'a donné envie de me lancer. Je l'ai reçu à mon anniversaire l'année dernière. J'avais vu cette version de Katy, et je l'ai montrée à ma maman en lui disant que j'aimerais bien trouver un tissu dans cet esprit-là (genre vif avec des touches fluos et si possible d'énormes fleurs). Et elle m'a dit : " Eh mais j'ai quelque chose qui y ressemble !", et elle m'a présenté ce tissu. C'était pas tout à fait le type de tissu que j'avais en tête, MAIS, ce tissu est magnifique ! Je pense que c'est une flanelle de coton (elle est super douce). Et puis plus le temps passait, plus j'aimais son imprimé.

Dos de la robe belladone

Alors j'ai découpé ma belladone dedans. (en essayant d'économiser le plus de tissu). Et j'ai commencé à coudre. La jupe est parfaite, en plus je l'ai doublée (donc elle n'accroche pas aux collants). Mais le buste, c'était une autre affaire, j'ai du me planter en prenant mes mesures, parce que je ne rentrais pas dedans (ou alors je ne respirais plus) en plus ça baillait, ça n'allait pas du tout. À ce moment-là, on arrivait aux vacances (de Pâques peut-être, je rentre faire un coucou à mes parents et en profite pour présenter mon projet à ma maman. Elle me convainc que ça va pas du tout (jusqu'à ce moment j'étais partagée, ou je continue comme ça, ou je recommence, ou je trouve une solution). "T'as qu'à rajouter une patte de boutonnage !" que ma maman me dit. Moui, pourquoi pas.

Mais l'idée que j'avais en tête à ce moment-là, c'était mais quand est-ce que je vais la porter ? Ce tissu est magnifique, la robe le sera certainement... Mais une tenue complète dans ce tissu c'est pas un peu trop ? J'ai donc décider de trouver un stratagème pour dissocier le haut de la jupe.

Top belladone de face
Une idée pour que ça rende ça :)

Bon, maintenant on se retouve la première semaine de septembre, à la fin de la semaine je vais à un mariage, et il me faut une robe (évidemment). Après moult réflexions et essais, je décide de reprendre cette belladone.

Je décide de rajouter une sorte de basque qui sera cousue sous la ceinture. (En fait cette basque, c'est simplement les 20 (ou 25) premiers centimètres de la jupe). Allez hop, c'est fait.

Top belladone en courant
C'est maintenant que commence la course

Bon maintenant, il faut que je la ferme ma robe, mais ça baille dans le dos... Alors je me suis fait scotchée pour avoir une reproduction de mon buste (note : ne pas le faire le dernier jour de l'année où il fait 30°C).
Je crée ma patte de boutonnage (entre les vacances avec ma maman et septembre, j'ai cousu deux chemises et deux robes cami, j'ai un peu moins peur des pattes de boutonnage). J'ajuste sur mon buste. Je vais acheter des boutons, du biais et des crochets à jupe. D'ailleurs dans la mercerie, je rencontre pour la première fois une autre couturière belfortaine, on a papoté évidemment, ça n'a pas fait avancer plus rapidement ma robe tout ça !
Le soir, j'ai cousu mes crochets à ma ceinture et les anneaux sur la jupe en face (c'est mon stratagème pour pour faire tenir ma jupe au buste), et j'ai fait mes 7 boutonnières (à la main ! J'ai pas tout à fait confiance en ma dextérité à dompter ma vieille machine pour réaliser des boutonnières). J'ai fini de coudre les boutons le lendemain matin ! Et ... Ouf ! Je rentre dans ma robe, elle me va, elle est belle, elle est comme je veux quoi :)

Robe belladone

Mais c'est pas fini, dans une heure, on prend la route pour aller au mariage, mais d'ici là il faut que je couse une cravate dans le tissu de ma robe ! (challenge accepted !) Et hop ! impression de patron de cravate (ici plusieurs patrons pas mal du tout sont référencés !), découpage patron et tissu, couture ! Et hop on est parti :)

Robe belladone

Résumé des modifications apportées au patron :
- ajout d'une doublure à la jupe
- séparation possible de la jupe et du corps
- soulignage/bidouillage de la ceinture avec du biais
- ajout d'une basque au corps
- ajout d'une patte de boutonnage pour la fermeture
- couture des empiècements d'épaules au corps (pour qu'ils ne baillent pas)

top belladone de face

Ressentis et impressions :

D'un point de vue couture, c'est un projet plutôt riche. Il m'a pris du temps, et de le reprendre après un moment m'a fait prendre conscience que j'avais fait des progrès. Avoir un joli rendu final sur ce projet n'est pas évident ! Je pense que cela est impossible si on a pas un buste sous la main. (Il faut se rendre à l'évidence, faire des ajustements sur soi dans son dos est juste impossible !)

D'un point de vue portabilité et impression sur le projet fini.
Je suis fière de ma robe/top, ce sont deux vêtements qui ne donnent pas la même allure et peuvent se porter pour des occasions différentes. En version robe je l'ai portée depuis pour d'autres fêtes (parce que je trouvais qu'elle faisait un peu habillée tout de même), mais plus je la porte plus je me dis que je pourrais la porter dans la vie de tous les jours (je pense que je vais le faire dès la rentrée d'ailleurs). La version top, elle a été portée plusieurs fois dans la vie de tous les jours comme ici avec une jupe en jean.

robe belladone en équilibre
En cadeau, la voici en condition "réelle" de portabilité

Photos prises par a5e, près de Limoges (87), dans une forêt près de Belfort (90), et dans un parc (avec des feuilles rouges) près d'Angers (49).